•  


    votre commentaire
  • IL EST FINI !!!

     


    votre commentaire
  • Un très beau "Sans-Culotte" de notre ami Béber ..quoi ? ....mais non bande d'esprits mals tournés... c'est celui qui a une fourche en main qui est sans-culotte !!!

    Pour les plus sérieux d'entre-vous, les photos "soft" de cette pièce sont dans la galerie photo d'Albert.


    votre commentaire
  • Dumas est un hâbleur mais les 4 Mousquetaires ont tous les 4 existés, néanmoins Dumas a beaucoup mentit, il avait des « nègres » ( M. Maquet, notamment) ce qui est un comble pour un quarteron. En effet, son père était métis, et général d ‘Empire.

    Commençons par les comparses:

    Isaac de Portau dit Porthos (par Dumas), il est né le 2 février 1617, à Pau (donc un Gascon), il servit aux Gardes françaises avant d’entrer aux Mousquetaires en 1643, lors de la dissolution de la Cie il retourna dans son Béarn.
     
    Armand de Sillègue d’Athos et d’Autreville alias Athos, né à Sauveterre en Béarn, parent par sa mère avec le Comte de Tréville. Même parcours, Grades françaises en Mousquetaire en 1640. Il fut tué le 21/12/1643 (ou 1645) lors d’un duel sur le fameux Pré aux Clercs.
     
    Henri d’Aramits, alias Aramis, de noblesse d’épée et aussi par sa mère parent de Tréville, il était titulaire laïque d’une abbaye ( donc le rapport avec Dumas qui en fait un futur abbé). Il entre aux mousquetaire en mai 1640. Lui aussi quitta la Cie lorsqu’elle fut dissoute par Mazarin. 
     
    Et le comte de Tréville né à Oloron Sainte Marien capitale du Béarn, capitaine des Mousquetaires il y faisait entrer ses compatriotes régionaux.
     
    Charles de Batz de Castelmore  est né entre 1610 et 1615, à Lupiac , dans le Gers, au château de Castelmore, ce n’est pas trop éloigné d’Auch en Béarn. Ce n’est que plus tard qu’il pris le nom de D’artagnan, en effet son père enrichi dans le commerce épousa Françoise de Montesquiou qui possédait la seigneurie de d’Artagnan
     
    Les mémoires de D’artagnan existent.  Elles sont l’œuvre de Courtilz de Sandraz, un descendant de petite noblesse Liégeoise. C’était un auteur prolifique conteur de grand talent qui recherchait le sensationnel ce qui lui valut de mourir à la Bastille.
     
    Les mémoires sont tissées sur une toile de fond véridique mais Courtilz mélange allégrement dates et personnages, invente embrouille ou inverse à plaisir les épisodes.
     
    D’ores et déjà, il faut renoncer aux aventures pittoresque prêtées par Dumas sans la 1ère partie du règne de Louis XIII, les amours de Buckingham avec Anne D’Autriche, la lutte contre Richelieu et le siège de la Rochelle, d’Artagnan à cet époque était un garçonnet.
     
    Le père de d’Artagnan meurt tôt, et la famille s’appauvrit, les frères de d’Artagnan entre aux Mousquetaire tandis que lui s’engage aux Gardes françaises, il entrera au Mousquetaires mais on ne connaît pas la date précise , en 1640 ou 1644.
     
    Mazarin par soucis d’économie et aussi par ce qu’il voyait en cet troupe d’élite un foyer de sédition, la supprima en 1646.
     
    Louis XIV la rétablit en 1653, il l’habillera d’une casaque en forme de chasuble bleu ciel avec une croix d’argent et un chapeau surmonté d’une plume blanche . En fait il y aura 2 cie les Mousquetaires Gris( à cause de la robe des chevaux)ou Grands mousquetaires et les Mousquetaires noirs ou les Petits Mousquetaires.
     
    Ils étaient casernés à la Halles Barbès rue du bac, mais en dehors du service ce n’était que cabarets , tripots filles légères et rixes sur le fameux Près aux Clercs.
     
    D’Artagnan participera au siège d’Arras en 1640, à la campagne du Roussillon en 1642 et suivra le comte d’Harcourt en mission en Grande Bretagne, il est chargé de mission par le Cardinal Mazarin pendant le Fronde et partagera l’exil du Cardinal en 1451.
     
    En 1657 d’Artagnan est Colonel des mousquetaires et il se marie avec une riche dame nommé Anne Charlotte de Chalency qui prudente gardera ses biens en propre, ils auront 2 garçons, mais point tro pconciliante ils se sépareront.
     
    Fouquet reçoit le Roi et l’offense par son luxe lors du fameux banquet, il le fait arrêter par d’ Artagnan et conduire dans plusieurs forteresse dont celle de Pignerol, il sera aussi le gardien de prison de Lauzun, en 1671.
     
    Le Roi le fera Capitaine des petits chiens courant le chevreuil.
     
    Le 8 mai 1667 débute la guerre de Dévolution  (La Guerre de Dévolution est une guerre de conquête. À la mort de Philippe IV, roi d'Espagne, Louis XIV, roi de France, réclame des villes du Nord-Est : Mons, le Luxembourg, Anvers, Cambrai, le Brabant, Malines, Namur, la Franche-Comté, la Haute-Gueldre et le Limbourg, sur les possessions d'Espagne. Ces revendications ont pour origine le mariage entre le Roi de France et Marie-Thérèse, infante d'Espagne, fille aînée de Philippe IV. La dot de 500 000 écus n'ayant pas été payée, en vertu du droit de dévolution, coutume ancestrale originaire du Brabant, le roi de France voit le prétexte dont il a besoin et prend la tête de l'armée, secondé par Turenne, déclenchant plus de cinquante ans de guerre en Europe.. )
    Le Roi le nomme Brigadier de cavalerie, il est commandant d’une armée dont les Mousquetaire font partie.
     
    En 1672 il est nommé gouverneur de Lille mais son caractère difficile, son intolérance, son gout de la dispute lui attirera les remontrance du Roi et celle de Colbert.
     
    En 1679 il prend part comme Maréchal de camps dans la guerre de Hollande, le 25 juin, pendant la nuit, Lord Monmouth, duc de Marlborough ( et ancêtre de Winston Churchill) décide de chasser les Hollandais d’une demi lune, ouvrage avancé de défense et devant les remparts.
     
    D’Artagnan commandant de jour prend les choses en main , mène personnellement l’assaut et s’expose au feu ennemi, une balle de mousquet lui traverse la gorge.
     
    Rien à voir avec la version de Dumas qui l’enjolive en le tuant d’un coup de boulet qui fracasse en même temps la cassette dans laquelle se trouvait le bâton fleur delysé de Maréchal que Louis XIV venait de lui octroyer.
     
    C’est beau mais imaginaire. C’est un de ses cousin germain, Pierre de Montesquiou, autenthique comte de d’Artagnan qui fut élevé à cette dignité en 1779.
     
    Dernier point l’esprit de clocher a enterré d’Artagnan à Visé ou Haccourt, il semblerait qu’il fut inhumé près de Maestricht, à Veldwezel, vraisemblablement dans ou aux alentours d’une église, sans que le lieu
    soit formellement connu.
     

    votre commentaire
  • Par René Godinas

    "Louis XIII avait grand souci de la santé de ses soldats et avait en conséquence, considérablement étoffé le service sanitaire de ses armées, lequel comprenait des docteurs médecins, des barbiers chirurgiens et des curateurs ... aux pieds  qui étaient en même temps épouilleurs; le pou étant le grand ennemi des armées en campagne. Pour y parer, les revues étaient fréquentes, le cheveu du soldat tenu scrupuleusement court et les toisons du corps du haut en bas rasées pour ne point que la vermine s'y mit."


    votre commentaire